Nouvelles recettes

CVS lance sa campagne de collations et de votes

CVS lance sa campagne de collations et de votes


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Il y a plus à voter cette année que juste le président

Pauline Lacsamana

Gold Emblem est une marque d'aliments et de collations exclusive à CVS Pharmacy.

CVS Pharmacy a lancé sa nouvelle campagne Snack and Vote, qui se poursuit jusqu'en février. La campagne fait partie des efforts de CVS pour élargir les options alimentaires plus saines pour les clients.

Les trois options en édition limitée comprennent des épices de style thaïlandais, noix de coco, et cornichon à l'aneth, qui sont tous actuellement disponibles dans les 7 900 magasins de CVS. Chaque nouvelle saveur audacieuse s'adresse à ceux qui pourraient avoir envie de quelque chose d'un peu salé, épicé ou sucré : les noix de cajou épicées à la thaïlandaise sont assaisonnées de saveurs exotiques, les noix de cajou à la noix de coco sont enrobées de flocons de noix de coco et les noix de cajou au cornichon à l'aneth sont assaisonnées de aneth piquant et piquant.

Les clients peuvent voter sur le CVS site Internet sans achat nécessaire et partagez sur les réseaux sociaux avec le hashtag #CVSSnackandVote. Après avoir voté pour votre saveur préférée, les clients recevront un coupon de 1 $ sur leur prochain achat de 5 $ ou plus de tout article Gold Emblem via Coupons.com, qui est échangeable jusqu'à un mois après la fin du vote.

«Cette initiative est la dernière d'une série de changements que CVS Pharmacy a apportés pour fournir des centaines de nouvelles options de collations et d'épicerie aux consommateurs à l'échelle nationale, afin d'améliorer l'accès à des options savoureuses et meilleures pour la santé qui sont de bonnes sources de protéines et répondent à d'autres régimes alimentaires. et des critères de style de vie », a déclaré un communiqué de presse.


Quelles entreprises ont retiré leurs publicités de Facebook jusqu'à présent ?

Alors que Facebook continue de recevoir des critiques pour sa gestion des discours de haine, les entreprises et les annonceurs se retirent dans le cadre de #StopHateForProfit, une campagne militante forçant le réseau social à lutter contre le contenu préjudiciable sur sa plate-forme.

L'initiative - créée par une coalition des droits civiques qui comprend l'Anti-Defamation League, la NAACP, Color of Change et d'autres organisations à but non lucratif - estime que Facebook n'a pas censuré le président Donald Trump lorsqu'il a averti les manifestants à Minneapolis, "Quand le pillage commence, le le tournage commence.

Le groupe organisant le boycott a appelé les entreprises à suspendre la publicité sur Facebook pour le mois de juillet. Facebook tire plus de 98% de ses revenus des publicités, qui ont rapporté 70 milliards de dollars rien qu'en 2019.

« Envoyons à Facebook un message puissant : vos profits ne vaudront jamais la peine de promouvoir la haine, le sectarisme, le racisme, l'antisémitisme et la violence », a écrit la Ligue anti-diffamation.

La campagne intervient au milieu de protestations généralisées pour la justice raciale à travers les États-Unis. tant d'autres. Pourraient-ils protéger et soutenir les utilisateurs noirs ? Pourraient-ils qualifier la négation de l'Holocauste de haine ? Pourraient-ils aider à faire sortir le vote? Ils pourraient absolument. Mais ils choisissent activement de ne pas le faire », a écrit l'organisation sur la page Web de #StopHateForProfit.

"Nous respectons profondément la décision de toute marque et restons concentrés sur le travail important consistant à éliminer les discours de haine et à fournir des informations critiques sur le vote", a déclaré à NBC News Carolyn Everson, vice-présidente du marketing mondial de Facebook. "Nos conversations avec les spécialistes du marketing et les organisations de défense des droits civiques portent sur la façon dont, ensemble, nous pouvons être une force pour le bien."

Une estimation suggère que plus de 530 entreprises participeront au boycott. Voici comment certaines de ces entreprises abordent leur connexion à Facebook.

"En solidarité avec #StopHateForProfit, Volkswagen Group of America suspend la publicité centrale sur Facebook et Instagram pour le mois de juillet pendant que nous évaluons leur adéquation en tant que plateformes pertinentes pour nos communications de marque", a déclaré un porte-parole de la société à NBC News.

« VW croit fermement au droit à la liberté d'expression pour tous. Mais la haine et la désinformation dangereuse en ligne ne doivent pas rester incontrôlées. Nous attendons de nos partenaires publicitaires qu'ils reflètent nos valeurs, et Volkswagen – ainsi que d'autres entreprises – doivent les faire respecter les mêmes normes que nous exigeons de nous-mêmes. »

Adidas et Reebok

"Le contenu en ligne raciste, discriminatoire et haineux n'a pas sa place dans notre marque ou dans la société", a déclaré la société dans un communiqué. "Alors que nous nous concentrons sur de meilleures pratiques au sein de notre entreprise et de nos communautés pour assurer un changement durable dans la lutte contre le racisme, Adidas et Reebok suspendront également la publicité sur Facebook et Instagram dans le monde entier tout au long du mois de juillet."

La société a ajouté qu'elle développerait des "critères pour nous tenir, ainsi que chacun de nos partenaires, responsables de la création et du maintien d'environnements sûrs".

Levi Strauss & Co.

« Chez Levi Strauss & Co., nous avons la responsabilité de nous exprimer et de prendre des mesures lorsque nous constatons que des problèmes majeurs surviennent qui ont un impact sur nos employés, nos fans et la communauté en général », a écrit Jen Sey, directrice du marketing de Levi, dans un communiqué.

« C'est pourquoi nous nous joignons à la campagne #StopHateForProfit, en suspendant toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram dans le monde et dans toutes nos marques pour« faire une pause sur la haine ». Nous suspendrons la publicité au moins jusqu'à la fin du mois de juillet. Le moment où nous nous réengagerons dépendra de la réponse de Facebook », poursuit le communiqué.

Grillades mexicaines chipotle

La chaîne de restauration rapide et décontractée a temporairement suspendu les publicités sur Facebook et Instagram, déclarant que « Chipotle s'est engagé à poursuivre l'objectif de notre marque de cultiver un monde meilleur.

"Nous suspendons temporairement la publicité payante sur Facebook et Instagram à partir du 1er juillet pendant que nous travaillons ensemble pour mieux comprendre les changements qu'ils apportent", a déclaré Chris Brandt, directeur marketing de l'entreprise. « Nous continuerons de faire partie de la solution pour lutter contre le racisme systémique et créer des communautés inclusives. »

Le géant de la santé a déclaré qu'il suspendrait la publicité sur Facebook, Instagram et Twitter pendant au moins 30 jours et a déclaré qu'il "utilisera ce temps pour définir notre stratégie à l'avenir, fondée sur le principe simple que nous ne prendrons en charge aucune plate-forme qui est ne pas prendre de mesures significatives pour éliminer les discours de haine et la désinformation.

Starbucks a annoncé son intention de suspendre la publicité sur « toutes les plateformes de médias sociaux ».

"Nous croyons au rapprochement des communautés, à la fois en personne et en ligne, et nous nous opposons aux discours de haine", a déclaré le géant du café dans un communiqué. « Nous pensons qu'il faut faire davantage pour créer des communautés en ligne accueillantes et inclusives, et nous pensons que les chefs d'entreprise et les décideurs politiques doivent s'unir pour apporter un réel changement. »

Groupe Hôtels Intercontinental

Intercontinental Hotels Group, dont les marques incluent Crowne Plaza, Kimpton et Holiday Inn, a rejoint d'autres sociétés dans ce qui est devenu un boycott mondial sur Facebook. La société n'a pas précisé combien de temps elle suspendrait les publicités sur la plate-forme.

Marques Conagra

"Nous défendons les valeurs de notre entreprise, notamment l'ouverture d'esprit et l'intégrité, et pensons qu'il n'y a pas de place pour la haine, l'intolérance et le racisme dans le monde ou sur les réseaux sociaux", a déclaré l'entreprise d'aliments emballés, qui possède des marques telles que Orville Redenbacher's et Chef Boyardee. Nouvelles de NBC.

« C'est pourquoi Conagra Brands suspend toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans l'ensemble de notre portefeuille de marques pendant le reste de l'année civile. »

Microsoft a cessé de faire de la publicité sur Facebook aux États-Unis en mai et a maintenant suspendu ses campagnes publicitaires sur la plate-forme à l'échelle mondiale, selon un rapport d'Axios.

« Sur la base des inquiétudes que nous avons eues en mai, nous avons suspendu toutes les dépenses médiatiques sur Facebook/Instagram aux États-Unis et nous avons par la suite suspendu toutes les dépenses sur Facebook/Instagram dans le monde », a écrit Chris Capossela, directeur marketing de Microsoft, dans un message interne aux employés de l'entreprise. .

Microsoft, qui est le troisième annonceur de Facebook, est principalement préoccupé par le contenu inapproprié adjacent à ses publicités, a écrit Axios.

"Nous suspendons toutes les publicités nationales sur les réseaux sociaux pendant les 30 prochains jours pour réévaluer notre présence sur ces plateformes", a déclaré le géant de l'automobile.

« L'existence de contenus incluant des discours de haine, de violence et d'injustice raciale sur les plateformes sociales doit être éradiquée. Nous participons activement aux initiatives du secteur menées par l'Association of National Advertisers pour accroître la responsabilité, la transparence et des mesures fiables afin de nettoyer l'écosystème des médias numériques et sociaux.

"La société Clorox arrêtera les dépenses publicitaires avec Facebook, Inc. jusqu'en décembre", a écrit la société dans un communiqué publié sur son site Web.

« En tant qu'entreprise centrée sur les personnes et attachée à nos valeurs, nous nous sentons obligés de prendre des mesures contre les discours de haine, qui, selon nous, augmenteront au cours du reste de l'année. Cela crée un environnement de plus en plus malsain pour les gens et pour nos marques à but précis. »

"Pour le mois de juillet, American Honda suspendra sa publicité sur Facebook et Instagram, choisissant de se tenir aux côtés des gens unis contre la haine et le racisme", a déclaré la société à NBC News. « Ceci est en accord avec les valeurs de notre entreprise, qui sont fondées sur le respect humain. »

Verizon a annoncé la semaine dernière qu'il suspendrait la publicité sur Facebook.

"Nous suspendons notre publicité jusqu'à ce que Facebook puisse créer une solution acceptable qui nous met à l'aise et qui soit cohérente avec ce que nous avons fait avec YouTube et d'autres partenaires", a déclaré John Nitti, directeur des médias de Verizon.

L'entreprise dépense environ 1 milliard de dollars chaque année en publicité.

L'un des plus grands annonceurs au monde, Unilever a annoncé la semaine dernière qu'il retirerait ses publicités de Facebook pour soutenir la campagne #StopHateForProfit.

"Continuer à faire de la publicité sur ces plateformes pour le moment n'ajouterait pas de valeur aux personnes et à la société", a déclaré la société. "Nous surveillerons en permanence et réviserons notre position actuelle si nécessaire."

Ben et Jerry's

"À compter du 1er juillet, nous suspendrons toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans le cadre de la campagne #StopHateForProfit", a déclaré la société à NBC. "Nous appelons Facebook, Inc. à prendre les mesures claires et sans équivoque demandées par la campagne pour empêcher que sa plate-forme ne soit utilisée pour propager et amplifier le racisme et la haine."

Le géant des boissons a déclaré qu'il cesserait de diffuser des publicités sur les plateformes de médias sociaux au cours des 30 prochains jours, car il réévalue où il dépense son budget publicitaire.

"Il n'y a pas de place pour le racisme dans le monde, et il n'y a pas de place pour le racisme sur les réseaux sociaux", a déclaré le PDG et président de la société James Quincey à Adweek.

Les autres marques participant à la campagne massive incluent Patagonia, The North Face et Best Buy. Alors que la campagne existe pour le mois de juillet, certaines entreprises – dont Conagra et Clorox – prévoient de suspendre leur publicité sur Facebook pour le reste de l'année.


Quelles entreprises ont retiré leurs publicités de Facebook jusqu'à présent ?

Alors que Facebook continue de recevoir des critiques pour sa gestion des discours de haine, les entreprises et les annonceurs se retirent dans le cadre de #StopHateForProfit, une campagne militante forçant le réseau social à lutter contre le contenu préjudiciable sur sa plate-forme.

L'initiative - créée par une coalition des droits civiques qui comprend l'Anti-Defamation League, la NAACP, Color of Change et d'autres organisations à but non lucratif - estime que Facebook n'a pas censuré le président Donald Trump lorsqu'il a averti les manifestants à Minneapolis, "Quand le pillage commence, le le tournage commence.

Le groupe organisant le boycott a appelé les entreprises à suspendre la publicité sur Facebook pour le mois de juillet. Facebook tire plus de 98% de ses revenus des publicités, qui ont rapporté 70 milliards de dollars rien qu'en 2019.

"Envoyons à Facebook un message puissant : vos profits ne vaudront jamais la peine de promouvoir la haine, le sectarisme, le racisme, l'antisémitisme et la violence", a écrit la Ligue anti-diffamation.

La campagne intervient au milieu de protestations généralisées pour la justice raciale à travers les États-Unis. tant d'autres. Pourraient-ils protéger et soutenir les utilisateurs noirs ? Pourraient-ils qualifier la négation de l'Holocauste de haine ? Pourraient-ils aider à faire sortir le vote? Ils pourraient absolument. Mais ils choisissent activement de ne pas le faire », a écrit l'organisation sur la page Web de #StopHateForProfit.

"Nous respectons profondément la décision de toute marque et restons concentrés sur le travail important consistant à éliminer les discours de haine et à fournir des informations critiques sur le vote", a déclaré à NBC News Carolyn Everson, vice-présidente du marketing mondial de Facebook. « Nos conversations avec les spécialistes du marketing et les organisations de défense des droits civiques portent sur la façon dont, ensemble, nous pouvons être une force pour le bien. »

Une estimation suggère que plus de 530 entreprises participeront au boycott. Voici comment certaines de ces entreprises abordent leur connexion à Facebook.

"En solidarité avec #StopHateForProfit, Volkswagen Group of America suspend la publicité centrale sur Facebook et Instagram pour le mois de juillet pendant que nous évaluons leur adéquation en tant que plateformes pertinentes pour nos communications de marque", a déclaré un porte-parole de la société à NBC News.

« VW croit fermement au droit à la liberté d'expression pour tous. Mais la haine et la désinformation dangereuse en ligne ne doivent pas rester incontrôlées. Nous attendons de nos partenaires publicitaires qu'ils reflètent nos valeurs, et Volkswagen – ainsi que d'autres entreprises – doivent les faire respecter les mêmes normes que nous exigeons de nous-mêmes. »

Adidas et Reebok

"Le contenu en ligne raciste, discriminatoire et haineux n'a pas sa place dans notre marque ou dans la société", a déclaré la société dans un communiqué. "Alors que nous nous concentrons sur de meilleures pratiques au sein de notre entreprise et de nos communautés pour assurer un changement durable dans la lutte contre le racisme, Adidas et Reebok suspendront également la publicité sur Facebook et Instagram dans le monde entier tout au long du mois de juillet."

La société a ajouté qu'elle développerait des "critères pour nous tenir, ainsi que chacun de nos partenaires, responsables de la création et du maintien d'environnements sûrs".

Levi Strauss & Co.

« Chez Levi Strauss & Co., nous avons la responsabilité de nous exprimer et de prendre des mesures lorsque nous constatons que des problèmes majeurs surviennent qui ont un impact sur nos employés, nos fans et la communauté en général », a écrit Jen Sey, directrice du marketing de Levi, dans un communiqué.

« C'est pourquoi nous nous joignons à la campagne #StopHateForProfit, en suspendant toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram dans le monde et dans toutes nos marques pour « faire une pause sur la haine ». Nous suspendrons la publicité au moins jusqu'à la fin du mois de juillet. Le moment où nous nous réengagerons dépendra de la réponse de Facebook », poursuit le communiqué.

Grillades mexicaines chipotle

La chaîne de restauration rapide et décontractée a temporairement suspendu les publicités sur Facebook et Instagram, déclarant que « Chipotle s'est engagé à notre objectif de marque de cultiver un monde meilleur.

"Nous suspendons temporairement la publicité payante sur Facebook et Instagram à partir du 1er juillet pendant que nous travaillons ensemble pour mieux comprendre les changements qu'ils apportent", a déclaré Chris Brandt, directeur marketing de l'entreprise. « Nous continuerons de faire partie de la solution pour lutter contre le racisme systémique et créer des communautés inclusives. »

Le géant de la santé a déclaré qu'il suspendrait la publicité sur Facebook, Instagram et Twitter pendant au moins 30 jours et a déclaré qu'il "utilisera ce temps pour définir notre stratégie à l'avenir, fondée sur le principe simple que nous ne prendrons en charge aucune plate-forme qui est ne pas prendre de mesures significatives pour éliminer les discours de haine et la désinformation.

Starbucks a annoncé son intention de suspendre la publicité sur « toutes les plateformes de médias sociaux ».

"Nous croyons au rapprochement des communautés, à la fois en personne et en ligne, et nous nous opposons aux discours de haine", a déclaré le géant du café dans un communiqué. « Nous pensons qu'il faut faire davantage pour créer des communautés en ligne accueillantes et inclusives, et nous pensons que les chefs d'entreprise et les décideurs politiques doivent s'unir pour apporter un réel changement. »

Groupe Hôtels Intercontinental

Intercontinental Hotels Group, dont les marques incluent Crowne Plaza, Kimpton et Holiday Inn, a rejoint d'autres sociétés dans ce qui est devenu un boycott mondial sur Facebook. La société n'a pas précisé combien de temps elle suspendrait les publicités sur la plate-forme.

Marques Conagra

"Nous défendons les valeurs de notre entreprise, notamment l'ouverture d'esprit et l'intégrité, et pensons qu'il n'y a pas de place pour la haine, l'intolérance et le racisme dans le monde ou sur les réseaux sociaux", a déclaré l'entreprise d'aliments emballés, qui possède des marques telles que Orville Redenbacher's et Chef Boyardee. Nouvelles de NBC.

« C'est pourquoi Conagra Brands suspend toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans l'ensemble de notre portefeuille de marques pendant le reste de l'année civile. »

Microsoft a cessé de faire de la publicité sur Facebook aux États-Unis en mai et a maintenant suspendu ses campagnes publicitaires sur la plate-forme à l'échelle mondiale, selon un rapport d'Axios.

« Sur la base des inquiétudes que nous avons eues en mai, nous avons suspendu toutes les dépenses médiatiques sur Facebook/Instagram aux États-Unis et nous avons par la suite suspendu toutes les dépenses sur Facebook/Instagram dans le monde », a écrit Chris Capossela, directeur marketing de Microsoft, dans un message interne aux employés de l'entreprise. .

Microsoft, qui est le troisième annonceur de Facebook, est principalement préoccupé par le contenu inapproprié adjacent à ses publicités, a écrit Axios.

"Nous suspendons toutes les publicités nationales sur les réseaux sociaux pendant les 30 prochains jours pour réévaluer notre présence sur ces plateformes", a déclaré le géant de l'automobile.

« L'existence de contenus incluant des discours de haine, de violence et d'injustice raciale sur les plateformes sociales doit être éradiquée.Nous participons activement aux initiatives du secteur menées par l'Association of National Advertisers pour accroître la responsabilité, la transparence et des mesures fiables afin de nettoyer l'écosystème des médias numériques et sociaux.

"La société Clorox arrêtera les dépenses publicitaires avec Facebook, Inc. jusqu'en décembre", a écrit la société dans un communiqué publié sur son site Web.

« En tant qu'entreprise centrée sur les personnes et attachée à nos valeurs, nous nous sentons obligés de prendre des mesures contre les discours de haine, qui, selon nous, augmenteront au cours du reste de l'année. Cela crée un environnement de plus en plus malsain pour les gens et pour nos marques à but précis. »

"Pour le mois de juillet, American Honda suspendra sa publicité sur Facebook et Instagram, choisissant de se tenir aux côtés des gens unis contre la haine et le racisme", a déclaré la société à NBC News. « Ceci est en accord avec les valeurs de notre entreprise, qui sont fondées sur le respect humain. »

Verizon a annoncé la semaine dernière qu'il suspendrait la publicité sur Facebook.

"Nous suspendons notre publicité jusqu'à ce que Facebook puisse créer une solution acceptable qui nous met à l'aise et qui soit cohérente avec ce que nous avons fait avec YouTube et d'autres partenaires", a déclaré John Nitti, directeur des médias de Verizon.

L'entreprise dépense environ 1 milliard de dollars chaque année en publicité.

L'un des plus grands annonceurs au monde, Unilever a annoncé la semaine dernière qu'il retirerait ses publicités de Facebook pour soutenir la campagne #StopHateForProfit.

"Continuer à faire de la publicité sur ces plateformes pour le moment n'ajouterait pas de valeur aux personnes et à la société", a déclaré la société. "Nous surveillerons en permanence et réviserons notre position actuelle si nécessaire."

Ben et Jerry's

"À compter du 1er juillet, nous suspendrons toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans le cadre de la campagne #StopHateForProfit", a déclaré la société à NBC. "Nous appelons Facebook, Inc. à prendre les mesures claires et sans équivoque demandées par la campagne pour empêcher que sa plate-forme ne soit utilisée pour propager et amplifier le racisme et la haine."

Le géant des boissons a déclaré qu'il cesserait de diffuser des publicités sur les plateformes de médias sociaux au cours des 30 prochains jours, car il réévalue où il dépense son budget publicitaire.

"Il n'y a pas de place pour le racisme dans le monde, et il n'y a pas de place pour le racisme sur les réseaux sociaux", a déclaré le PDG et président de la société James Quincey à Adweek.

Les autres marques participant à la campagne massive incluent Patagonia, The North Face et Best Buy. Alors que la campagne existe pour le mois de juillet, certaines entreprises – dont Conagra et Clorox – prévoient de suspendre leur publicité sur Facebook pour le reste de l'année.


Quelles entreprises ont retiré leurs publicités de Facebook jusqu'à présent ?

Alors que Facebook continue de recevoir des critiques pour sa gestion des discours de haine, les entreprises et les annonceurs se retirent dans le cadre de #StopHateForProfit, une campagne militante forçant le réseau social à lutter contre le contenu préjudiciable sur sa plate-forme.

L'initiative - créée par une coalition des droits civiques qui comprend l'Anti-Defamation League, la NAACP, Color of Change et d'autres organisations à but non lucratif - estime que Facebook n'a pas censuré le président Donald Trump lorsqu'il a averti les manifestants à Minneapolis, "Quand le pillage commence, le le tournage commence.

Le groupe organisant le boycott a appelé les entreprises à suspendre la publicité sur Facebook pour le mois de juillet. Facebook tire plus de 98% de ses revenus des publicités, qui ont rapporté 70 milliards de dollars rien qu'en 2019.

"Envoyons à Facebook un message puissant : vos profits ne vaudront jamais la peine de promouvoir la haine, le sectarisme, le racisme, l'antisémitisme et la violence", a écrit la Ligue anti-diffamation.

La campagne intervient au milieu de protestations généralisées pour la justice raciale à travers les États-Unis. tant d'autres. Pourraient-ils protéger et soutenir les utilisateurs noirs ? Pourraient-ils qualifier la négation de l'Holocauste de haine ? Pourraient-ils aider à faire sortir le vote? Ils pourraient absolument. Mais ils choisissent activement de ne pas le faire », a écrit l'organisation sur la page Web de #StopHateForProfit.

"Nous respectons profondément la décision de toute marque et restons concentrés sur le travail important consistant à éliminer les discours de haine et à fournir des informations critiques sur le vote", a déclaré à NBC News Carolyn Everson, vice-présidente du marketing mondial de Facebook. « Nos conversations avec les spécialistes du marketing et les organisations de défense des droits civiques portent sur la façon dont, ensemble, nous pouvons être une force pour le bien. »

Une estimation suggère que plus de 530 entreprises participeront au boycott. Voici comment certaines de ces entreprises abordent leur connexion à Facebook.

"En solidarité avec #StopHateForProfit, Volkswagen Group of America suspend la publicité centrale sur Facebook et Instagram pour le mois de juillet pendant que nous évaluons leur adéquation en tant que plateformes pertinentes pour nos communications de marque", a déclaré un porte-parole de la société à NBC News.

« VW croit fermement au droit à la liberté d'expression pour tous. Mais la haine et la désinformation dangereuse en ligne ne doivent pas rester incontrôlées. Nous attendons de nos partenaires publicitaires qu'ils reflètent nos valeurs, et Volkswagen – ainsi que d'autres entreprises – doivent les faire respecter les mêmes normes que nous exigeons de nous-mêmes. »

Adidas et Reebok

"Le contenu en ligne raciste, discriminatoire et haineux n'a pas sa place dans notre marque ou dans la société", a déclaré la société dans un communiqué. "Alors que nous nous concentrons sur de meilleures pratiques au sein de notre entreprise et de nos communautés pour assurer un changement durable dans la lutte contre le racisme, Adidas et Reebok suspendront également la publicité sur Facebook et Instagram dans le monde entier tout au long du mois de juillet."

La société a ajouté qu'elle développerait des "critères pour nous tenir, ainsi que chacun de nos partenaires, responsables de la création et du maintien d'environnements sûrs".

Levi Strauss & Co.

« Chez Levi Strauss & Co., nous avons la responsabilité de nous exprimer et de prendre des mesures lorsque nous constatons que des problèmes majeurs surviennent qui ont un impact sur nos employés, nos fans et la communauté en général », a écrit Jen Sey, directrice du marketing de Levi, dans un communiqué.

« C'est pourquoi nous nous joignons à la campagne #StopHateForProfit, en suspendant toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram dans le monde et dans toutes nos marques pour « faire une pause sur la haine ». Nous suspendrons la publicité au moins jusqu'à la fin du mois de juillet. Le moment où nous nous réengagerons dépendra de la réponse de Facebook », poursuit le communiqué.

Grillades mexicaines chipotle

La chaîne de restauration rapide et décontractée a temporairement suspendu les publicités sur Facebook et Instagram, déclarant que « Chipotle s'est engagé à notre objectif de marque de cultiver un monde meilleur.

"Nous suspendons temporairement la publicité payante sur Facebook et Instagram à partir du 1er juillet pendant que nous travaillons ensemble pour mieux comprendre les changements qu'ils apportent", a déclaré Chris Brandt, directeur marketing de l'entreprise. « Nous continuerons de faire partie de la solution pour lutter contre le racisme systémique et créer des communautés inclusives. »

Le géant de la santé a déclaré qu'il suspendrait la publicité sur Facebook, Instagram et Twitter pendant au moins 30 jours et a déclaré qu'il "utilisera ce temps pour définir notre stratégie à l'avenir, fondée sur le principe simple que nous ne prendrons en charge aucune plate-forme qui est ne pas prendre de mesures significatives pour éliminer les discours de haine et la désinformation.

Starbucks a annoncé son intention de suspendre la publicité sur « toutes les plateformes de médias sociaux ».

"Nous croyons au rapprochement des communautés, à la fois en personne et en ligne, et nous nous opposons aux discours de haine", a déclaré le géant du café dans un communiqué. « Nous pensons qu'il faut faire davantage pour créer des communautés en ligne accueillantes et inclusives, et nous pensons que les chefs d'entreprise et les décideurs politiques doivent s'unir pour apporter un réel changement. »

Groupe Hôtels Intercontinental

Intercontinental Hotels Group, dont les marques incluent Crowne Plaza, Kimpton et Holiday Inn, a rejoint d'autres sociétés dans ce qui est devenu un boycott mondial sur Facebook. La société n'a pas précisé combien de temps elle suspendrait les publicités sur la plate-forme.

Marques Conagra

"Nous défendons les valeurs de notre entreprise, notamment l'ouverture d'esprit et l'intégrité, et pensons qu'il n'y a pas de place pour la haine, l'intolérance et le racisme dans le monde ou sur les réseaux sociaux", a déclaré l'entreprise d'aliments emballés, qui possède des marques telles que Orville Redenbacher's et Chef Boyardee. Nouvelles de NBC.

« C'est pourquoi Conagra Brands suspend toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans l'ensemble de notre portefeuille de marques pendant le reste de l'année civile. »

Microsoft a cessé de faire de la publicité sur Facebook aux États-Unis en mai et a maintenant suspendu ses campagnes publicitaires sur la plate-forme à l'échelle mondiale, selon un rapport d'Axios.

« Sur la base des inquiétudes que nous avons eues en mai, nous avons suspendu toutes les dépenses médiatiques sur Facebook/Instagram aux États-Unis et nous avons par la suite suspendu toutes les dépenses sur Facebook/Instagram dans le monde », a écrit Chris Capossela, directeur marketing de Microsoft, dans un message interne aux employés de l'entreprise. .

Microsoft, qui est le troisième annonceur de Facebook, est principalement préoccupé par le contenu inapproprié adjacent à ses publicités, a écrit Axios.

"Nous suspendons toutes les publicités nationales sur les réseaux sociaux pendant les 30 prochains jours pour réévaluer notre présence sur ces plateformes", a déclaré le géant de l'automobile.

« L'existence de contenus incluant des discours de haine, de violence et d'injustice raciale sur les plateformes sociales doit être éradiquée. Nous participons activement aux initiatives du secteur menées par l'Association of National Advertisers pour accroître la responsabilité, la transparence et des mesures fiables afin de nettoyer l'écosystème des médias numériques et sociaux.

"La société Clorox arrêtera les dépenses publicitaires avec Facebook, Inc. jusqu'en décembre", a écrit la société dans un communiqué publié sur son site Web.

« En tant qu'entreprise centrée sur les personnes et attachée à nos valeurs, nous nous sentons obligés de prendre des mesures contre les discours de haine, qui, selon nous, augmenteront au cours du reste de l'année. Cela crée un environnement de plus en plus malsain pour les gens et pour nos marques à but précis. »

"Pour le mois de juillet, American Honda suspendra sa publicité sur Facebook et Instagram, choisissant de se tenir aux côtés des gens unis contre la haine et le racisme", a déclaré la société à NBC News. « Ceci est en accord avec les valeurs de notre entreprise, qui sont fondées sur le respect humain. »

Verizon a annoncé la semaine dernière qu'il suspendrait la publicité sur Facebook.

"Nous suspendons notre publicité jusqu'à ce que Facebook puisse créer une solution acceptable qui nous met à l'aise et qui soit cohérente avec ce que nous avons fait avec YouTube et d'autres partenaires", a déclaré John Nitti, directeur des médias de Verizon.

L'entreprise dépense environ 1 milliard de dollars chaque année en publicité.

L'un des plus grands annonceurs au monde, Unilever a annoncé la semaine dernière qu'il retirerait ses publicités de Facebook pour soutenir la campagne #StopHateForProfit.

"Continuer à faire de la publicité sur ces plateformes pour le moment n'ajouterait pas de valeur aux personnes et à la société", a déclaré la société. "Nous surveillerons en permanence et réviserons notre position actuelle si nécessaire."

Ben et Jerry's

"À compter du 1er juillet, nous suspendrons toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans le cadre de la campagne #StopHateForProfit", a déclaré la société à NBC. "Nous appelons Facebook, Inc. à prendre les mesures claires et sans équivoque demandées par la campagne pour empêcher que sa plate-forme ne soit utilisée pour propager et amplifier le racisme et la haine."

Le géant des boissons a déclaré qu'il cesserait de diffuser des publicités sur les plateformes de médias sociaux au cours des 30 prochains jours, car il réévalue où il dépense son budget publicitaire.

"Il n'y a pas de place pour le racisme dans le monde, et il n'y a pas de place pour le racisme sur les réseaux sociaux", a déclaré le PDG et président de la société James Quincey à Adweek.

Les autres marques participant à la campagne massive incluent Patagonia, The North Face et Best Buy. Alors que la campagne existe pour le mois de juillet, certaines entreprises – dont Conagra et Clorox – prévoient de suspendre leur publicité sur Facebook pour le reste de l'année.


Quelles entreprises ont retiré leurs publicités de Facebook jusqu'à présent ?

Alors que Facebook continue de recevoir des critiques pour sa gestion des discours de haine, les entreprises et les annonceurs se retirent dans le cadre de #StopHateForProfit, une campagne militante forçant le réseau social à lutter contre le contenu préjudiciable sur sa plate-forme.

L'initiative - créée par une coalition des droits civiques qui comprend l'Anti-Defamation League, la NAACP, Color of Change et d'autres organisations à but non lucratif - estime que Facebook n'a pas censuré le président Donald Trump lorsqu'il a averti les manifestants à Minneapolis, "Quand le pillage commence, le le tournage commence.

Le groupe organisant le boycott a appelé les entreprises à suspendre la publicité sur Facebook pour le mois de juillet. Facebook tire plus de 98% de ses revenus des publicités, qui ont rapporté 70 milliards de dollars rien qu'en 2019.

"Envoyons à Facebook un message puissant : vos profits ne vaudront jamais la peine de promouvoir la haine, le sectarisme, le racisme, l'antisémitisme et la violence", a écrit la Ligue anti-diffamation.

La campagne intervient au milieu de protestations généralisées pour la justice raciale à travers les États-Unis. tant d'autres. Pourraient-ils protéger et soutenir les utilisateurs noirs ? Pourraient-ils qualifier la négation de l'Holocauste de haine ? Pourraient-ils aider à faire sortir le vote? Ils pourraient absolument. Mais ils choisissent activement de ne pas le faire », a écrit l'organisation sur la page Web de #StopHateForProfit.

"Nous respectons profondément la décision de toute marque et restons concentrés sur le travail important consistant à éliminer les discours de haine et à fournir des informations critiques sur le vote", a déclaré à NBC News Carolyn Everson, vice-présidente du marketing mondial de Facebook. « Nos conversations avec les spécialistes du marketing et les organisations de défense des droits civiques portent sur la façon dont, ensemble, nous pouvons être une force pour le bien. »

Une estimation suggère que plus de 530 entreprises participeront au boycott. Voici comment certaines de ces entreprises abordent leur connexion à Facebook.

"En solidarité avec #StopHateForProfit, Volkswagen Group of America suspend la publicité centrale sur Facebook et Instagram pour le mois de juillet pendant que nous évaluons leur adéquation en tant que plateformes pertinentes pour nos communications de marque", a déclaré un porte-parole de la société à NBC News.

« VW croit fermement au droit à la liberté d'expression pour tous. Mais la haine et la désinformation dangereuse en ligne ne doivent pas rester incontrôlées. Nous attendons de nos partenaires publicitaires qu'ils reflètent nos valeurs, et Volkswagen – ainsi que d'autres entreprises – doivent les faire respecter les mêmes normes que nous exigeons de nous-mêmes. »

Adidas et Reebok

"Le contenu en ligne raciste, discriminatoire et haineux n'a pas sa place dans notre marque ou dans la société", a déclaré la société dans un communiqué. "Alors que nous nous concentrons sur de meilleures pratiques au sein de notre entreprise et de nos communautés pour assurer un changement durable dans la lutte contre le racisme, Adidas et Reebok suspendront également la publicité sur Facebook et Instagram dans le monde entier tout au long du mois de juillet."

La société a ajouté qu'elle développerait des "critères pour nous tenir, ainsi que chacun de nos partenaires, responsables de la création et du maintien d'environnements sûrs".

Levi Strauss & Co.

« Chez Levi Strauss & Co., nous avons la responsabilité de nous exprimer et de prendre des mesures lorsque nous constatons que des problèmes majeurs surviennent qui ont un impact sur nos employés, nos fans et la communauté en général », a écrit Jen Sey, directrice du marketing de Levi, dans un communiqué.

« C'est pourquoi nous nous joignons à la campagne #StopHateForProfit, en suspendant toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram dans le monde et dans toutes nos marques pour « faire une pause sur la haine ». Nous suspendrons la publicité au moins jusqu'à la fin du mois de juillet. Le moment où nous nous réengagerons dépendra de la réponse de Facebook », poursuit le communiqué.

Grillades mexicaines chipotle

La chaîne de restauration rapide et décontractée a temporairement suspendu les publicités sur Facebook et Instagram, déclarant que « Chipotle s'est engagé à notre objectif de marque de cultiver un monde meilleur.

"Nous suspendons temporairement la publicité payante sur Facebook et Instagram à partir du 1er juillet pendant que nous travaillons ensemble pour mieux comprendre les changements qu'ils apportent", a déclaré Chris Brandt, directeur marketing de l'entreprise. « Nous continuerons de faire partie de la solution pour lutter contre le racisme systémique et créer des communautés inclusives. »

Le géant de la santé a déclaré qu'il suspendrait la publicité sur Facebook, Instagram et Twitter pendant au moins 30 jours et a déclaré qu'il "utilisera ce temps pour définir notre stratégie à l'avenir, fondée sur le principe simple que nous ne prendrons en charge aucune plate-forme qui est ne pas prendre de mesures significatives pour éliminer les discours de haine et la désinformation.

Starbucks a annoncé son intention de suspendre la publicité sur « toutes les plateformes de médias sociaux ».

"Nous croyons au rapprochement des communautés, à la fois en personne et en ligne, et nous nous opposons aux discours de haine", a déclaré le géant du café dans un communiqué. « Nous pensons qu'il faut faire davantage pour créer des communautés en ligne accueillantes et inclusives, et nous pensons que les chefs d'entreprise et les décideurs politiques doivent s'unir pour apporter un réel changement. »

Groupe Hôtels Intercontinental

Intercontinental Hotels Group, dont les marques incluent Crowne Plaza, Kimpton et Holiday Inn, a rejoint d'autres sociétés dans ce qui est devenu un boycott mondial sur Facebook. La société n'a pas précisé combien de temps elle suspendrait les publicités sur la plate-forme.

Marques Conagra

"Nous défendons les valeurs de notre entreprise, notamment l'ouverture d'esprit et l'intégrité, et pensons qu'il n'y a pas de place pour la haine, l'intolérance et le racisme dans le monde ou sur les réseaux sociaux", a déclaré l'entreprise d'aliments emballés, qui possède des marques telles que Orville Redenbacher's et Chef Boyardee. Nouvelles de NBC.

« C'est pourquoi Conagra Brands suspend toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans l'ensemble de notre portefeuille de marques pendant le reste de l'année civile. »

Microsoft a cessé de faire de la publicité sur Facebook aux États-Unis en mai et a maintenant suspendu ses campagnes publicitaires sur la plate-forme à l'échelle mondiale, selon un rapport d'Axios.

« Sur la base des inquiétudes que nous avions en mai, nous avons suspendu toutes les dépenses médiatiques sur Facebook/Instagram aux États-Unis.et nous avons par la suite suspendu toutes les dépenses sur Facebook/Instagram dans le monde », a écrit Chris Capossela, directeur marketing de Microsoft, dans un message interne aux employés de l'entreprise.

Microsoft, qui est le troisième annonceur de Facebook, est principalement préoccupé par le contenu inapproprié adjacent à ses publicités, a écrit Axios.

"Nous suspendons toutes les publicités nationales sur les réseaux sociaux pendant les 30 prochains jours pour réévaluer notre présence sur ces plateformes", a déclaré le géant de l'automobile.

« L'existence de contenus incluant des discours de haine, de violence et d'injustice raciale sur les plateformes sociales doit être éradiquée. Nous participons activement aux initiatives du secteur menées par l'Association of National Advertisers pour accroître la responsabilité, la transparence et des mesures fiables afin de nettoyer l'écosystème des médias numériques et sociaux.

"La société Clorox arrêtera les dépenses publicitaires avec Facebook, Inc. jusqu'en décembre", a écrit la société dans un communiqué publié sur son site Web.

« En tant qu'entreprise centrée sur les personnes et attachée à nos valeurs, nous nous sentons obligés de prendre des mesures contre les discours de haine, qui, selon nous, augmenteront au cours du reste de l'année. Cela crée un environnement de plus en plus malsain pour les gens et pour nos marques à but précis. »

"Pour le mois de juillet, American Honda suspendra sa publicité sur Facebook et Instagram, choisissant de se tenir aux côtés des gens unis contre la haine et le racisme", a déclaré la société à NBC News. « Ceci est en accord avec les valeurs de notre entreprise, qui sont fondées sur le respect humain. »

Verizon a annoncé la semaine dernière qu'il suspendrait la publicité sur Facebook.

"Nous suspendons notre publicité jusqu'à ce que Facebook puisse créer une solution acceptable qui nous met à l'aise et qui soit cohérente avec ce que nous avons fait avec YouTube et d'autres partenaires", a déclaré John Nitti, directeur des médias de Verizon.

L'entreprise dépense environ 1 milliard de dollars chaque année en publicité.

L'un des plus grands annonceurs au monde, Unilever a annoncé la semaine dernière qu'il retirerait ses publicités de Facebook pour soutenir la campagne #StopHateForProfit.

"Continuer à faire de la publicité sur ces plateformes pour le moment n'ajouterait pas de valeur aux personnes et à la société", a déclaré la société. "Nous surveillerons en permanence et réviserons notre position actuelle si nécessaire."

Ben et Jerry's

"À compter du 1er juillet, nous suspendrons toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans le cadre de la campagne #StopHateForProfit", a déclaré la société à NBC. "Nous appelons Facebook, Inc. à prendre les mesures claires et sans équivoque demandées par la campagne pour empêcher que sa plate-forme ne soit utilisée pour propager et amplifier le racisme et la haine."

Le géant des boissons a déclaré qu'il cesserait de diffuser des publicités sur les plateformes de médias sociaux au cours des 30 prochains jours, car il réévalue où il dépense son budget publicitaire.

"Il n'y a pas de place pour le racisme dans le monde, et il n'y a pas de place pour le racisme sur les réseaux sociaux", a déclaré le PDG et président de la société James Quincey à Adweek.

Les autres marques participant à la campagne massive incluent Patagonia, The North Face et Best Buy. Alors que la campagne existe pour le mois de juillet, certaines entreprises – dont Conagra et Clorox – prévoient de suspendre leur publicité sur Facebook pour le reste de l'année.


Quelles entreprises ont retiré leurs publicités de Facebook jusqu'à présent ?

Alors que Facebook continue de recevoir des critiques pour sa gestion des discours de haine, les entreprises et les annonceurs se retirent dans le cadre de #StopHateForProfit, une campagne militante forçant le réseau social à lutter contre le contenu préjudiciable sur sa plate-forme.

L'initiative - créée par une coalition des droits civiques qui comprend l'Anti-Defamation League, la NAACP, Color of Change et d'autres organisations à but non lucratif - estime que Facebook n'a pas censuré le président Donald Trump lorsqu'il a averti les manifestants à Minneapolis, "Quand le pillage commence, le le tournage commence.

Le groupe organisant le boycott a appelé les entreprises à suspendre la publicité sur Facebook pour le mois de juillet. Facebook tire plus de 98% de ses revenus des publicités, qui ont rapporté 70 milliards de dollars rien qu'en 2019.

"Envoyons à Facebook un message puissant : vos profits ne vaudront jamais la peine de promouvoir la haine, le sectarisme, le racisme, l'antisémitisme et la violence", a écrit la Ligue anti-diffamation.

La campagne intervient au milieu de protestations généralisées pour la justice raciale à travers les États-Unis. tant d'autres. Pourraient-ils protéger et soutenir les utilisateurs noirs ? Pourraient-ils qualifier la négation de l'Holocauste de haine ? Pourraient-ils aider à faire sortir le vote? Ils pourraient absolument. Mais ils choisissent activement de ne pas le faire », a écrit l'organisation sur la page Web de #StopHateForProfit.

"Nous respectons profondément la décision de toute marque et restons concentrés sur le travail important consistant à éliminer les discours de haine et à fournir des informations critiques sur le vote", a déclaré à NBC News Carolyn Everson, vice-présidente du marketing mondial de Facebook. « Nos conversations avec les spécialistes du marketing et les organisations de défense des droits civiques portent sur la façon dont, ensemble, nous pouvons être une force pour le bien. »

Une estimation suggère que plus de 530 entreprises participeront au boycott. Voici comment certaines de ces entreprises abordent leur connexion à Facebook.

"En solidarité avec #StopHateForProfit, Volkswagen Group of America suspend la publicité centrale sur Facebook et Instagram pour le mois de juillet pendant que nous évaluons leur adéquation en tant que plateformes pertinentes pour nos communications de marque", a déclaré un porte-parole de la société à NBC News.

« VW croit fermement au droit à la liberté d'expression pour tous. Mais la haine et la désinformation dangereuse en ligne ne doivent pas rester incontrôlées. Nous attendons de nos partenaires publicitaires qu'ils reflètent nos valeurs, et Volkswagen – ainsi que d'autres entreprises – doivent les faire respecter les mêmes normes que nous exigeons de nous-mêmes. »

Adidas et Reebok

"Le contenu en ligne raciste, discriminatoire et haineux n'a pas sa place dans notre marque ou dans la société", a déclaré la société dans un communiqué. "Alors que nous nous concentrons sur de meilleures pratiques au sein de notre entreprise et de nos communautés pour assurer un changement durable dans la lutte contre le racisme, Adidas et Reebok suspendront également la publicité sur Facebook et Instagram dans le monde entier tout au long du mois de juillet."

La société a ajouté qu'elle développerait des "critères pour nous tenir, ainsi que chacun de nos partenaires, responsables de la création et du maintien d'environnements sûrs".

Levi Strauss & Co.

« Chez Levi Strauss & Co., nous avons la responsabilité de nous exprimer et de prendre des mesures lorsque nous constatons que des problèmes majeurs surviennent qui ont un impact sur nos employés, nos fans et la communauté en général », a écrit Jen Sey, directrice du marketing de Levi, dans un communiqué.

« C'est pourquoi nous nous joignons à la campagne #StopHateForProfit, en suspendant toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram dans le monde et dans toutes nos marques pour « faire une pause sur la haine ». Nous suspendrons la publicité au moins jusqu'à la fin du mois de juillet. Le moment où nous nous réengagerons dépendra de la réponse de Facebook », poursuit le communiqué.

Grillades mexicaines chipotle

La chaîne de restauration rapide et décontractée a temporairement suspendu les publicités sur Facebook et Instagram, déclarant que « Chipotle s'est engagé à notre objectif de marque de cultiver un monde meilleur.

"Nous suspendons temporairement la publicité payante sur Facebook et Instagram à partir du 1er juillet pendant que nous travaillons ensemble pour mieux comprendre les changements qu'ils apportent", a déclaré Chris Brandt, directeur marketing de l'entreprise. « Nous continuerons de faire partie de la solution pour lutter contre le racisme systémique et créer des communautés inclusives. »

Le géant de la santé a déclaré qu'il suspendrait la publicité sur Facebook, Instagram et Twitter pendant au moins 30 jours et a déclaré qu'il "utilisera ce temps pour définir notre stratégie à l'avenir, fondée sur le principe simple que nous ne prendrons en charge aucune plate-forme qui est ne pas prendre de mesures significatives pour éliminer les discours de haine et la désinformation.

Starbucks a annoncé son intention de suspendre la publicité sur « toutes les plateformes de médias sociaux ».

"Nous croyons au rapprochement des communautés, à la fois en personne et en ligne, et nous nous opposons aux discours de haine", a déclaré le géant du café dans un communiqué. « Nous pensons qu'il faut faire davantage pour créer des communautés en ligne accueillantes et inclusives, et nous pensons que les chefs d'entreprise et les décideurs politiques doivent s'unir pour apporter un réel changement. »

Groupe Hôtels Intercontinental

Intercontinental Hotels Group, dont les marques incluent Crowne Plaza, Kimpton et Holiday Inn, a rejoint d'autres sociétés dans ce qui est devenu un boycott mondial sur Facebook. La société n'a pas précisé combien de temps elle suspendrait les publicités sur la plate-forme.

Marques Conagra

"Nous défendons les valeurs de notre entreprise, notamment l'ouverture d'esprit et l'intégrité, et pensons qu'il n'y a pas de place pour la haine, l'intolérance et le racisme dans le monde ou sur les réseaux sociaux", a déclaré l'entreprise d'aliments emballés, qui possède des marques telles que Orville Redenbacher's et Chef Boyardee. Nouvelles de NBC.

« C'est pourquoi Conagra Brands suspend toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans l'ensemble de notre portefeuille de marques pendant le reste de l'année civile. »

Microsoft a cessé de faire de la publicité sur Facebook aux États-Unis en mai et a maintenant suspendu ses campagnes publicitaires sur la plate-forme à l'échelle mondiale, selon un rapport d'Axios.

« Sur la base des inquiétudes que nous avons eues en mai, nous avons suspendu toutes les dépenses médiatiques sur Facebook/Instagram aux États-Unis et nous avons par la suite suspendu toutes les dépenses sur Facebook/Instagram dans le monde », a écrit Chris Capossela, directeur marketing de Microsoft, dans un message interne aux employés de l'entreprise. .

Microsoft, qui est le troisième annonceur de Facebook, est principalement préoccupé par le contenu inapproprié adjacent à ses publicités, a écrit Axios.

"Nous suspendons toutes les publicités nationales sur les réseaux sociaux pendant les 30 prochains jours pour réévaluer notre présence sur ces plateformes", a déclaré le géant de l'automobile.

« L'existence de contenus incluant des discours de haine, de violence et d'injustice raciale sur les plateformes sociales doit être éradiquée. Nous participons activement aux initiatives du secteur menées par l'Association of National Advertisers pour accroître la responsabilité, la transparence et des mesures fiables afin de nettoyer l'écosystème des médias numériques et sociaux.

"La société Clorox arrêtera les dépenses publicitaires avec Facebook, Inc. jusqu'en décembre", a écrit la société dans un communiqué publié sur son site Web.

« En tant qu'entreprise centrée sur les personnes et attachée à nos valeurs, nous nous sentons obligés de prendre des mesures contre les discours de haine, qui, selon nous, augmenteront au cours du reste de l'année. Cela crée un environnement de plus en plus malsain pour les gens et pour nos marques à but précis. »

"Pour le mois de juillet, American Honda suspendra sa publicité sur Facebook et Instagram, choisissant de se tenir aux côtés des gens unis contre la haine et le racisme", a déclaré la société à NBC News. « Ceci est en accord avec les valeurs de notre entreprise, qui sont fondées sur le respect humain. »

Verizon a annoncé la semaine dernière qu'il suspendrait la publicité sur Facebook.

"Nous suspendons notre publicité jusqu'à ce que Facebook puisse créer une solution acceptable qui nous met à l'aise et qui soit cohérente avec ce que nous avons fait avec YouTube et d'autres partenaires", a déclaré John Nitti, directeur des médias de Verizon.

L'entreprise dépense environ 1 milliard de dollars chaque année en publicité.

L'un des plus grands annonceurs au monde, Unilever a annoncé la semaine dernière qu'il retirerait ses publicités de Facebook pour soutenir la campagne #StopHateForProfit.

"Continuer à faire de la publicité sur ces plateformes pour le moment n'ajouterait pas de valeur aux personnes et à la société", a déclaré la société. "Nous surveillerons en permanence et réviserons notre position actuelle si nécessaire."

Ben et Jerry's

"À compter du 1er juillet, nous suspendrons toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans le cadre de la campagne #StopHateForProfit", a déclaré la société à NBC. "Nous appelons Facebook, Inc. à prendre les mesures claires et sans équivoque demandées par la campagne pour empêcher que sa plate-forme ne soit utilisée pour propager et amplifier le racisme et la haine."

Le géant des boissons a déclaré qu'il cesserait de diffuser des publicités sur les plateformes de médias sociaux au cours des 30 prochains jours, car il réévalue où il dépense son budget publicitaire.

"Il n'y a pas de place pour le racisme dans le monde, et il n'y a pas de place pour le racisme sur les réseaux sociaux", a déclaré le PDG et président de la société James Quincey à Adweek.

Les autres marques participant à la campagne massive incluent Patagonia, The North Face et Best Buy. Alors que la campagne existe pour le mois de juillet, certaines entreprises – dont Conagra et Clorox – prévoient de suspendre leur publicité sur Facebook pour le reste de l'année.


Quelles entreprises ont retiré leurs publicités de Facebook jusqu'à présent ?

Alors que Facebook continue de recevoir des critiques pour sa gestion des discours de haine, les entreprises et les annonceurs se retirent dans le cadre de #StopHateForProfit, une campagne militante forçant le réseau social à lutter contre le contenu préjudiciable sur sa plate-forme.

L'initiative - créée par une coalition des droits civiques qui comprend l'Anti-Defamation League, la NAACP, Color of Change et d'autres organisations à but non lucratif - estime que Facebook n'a pas censuré le président Donald Trump lorsqu'il a averti les manifestants à Minneapolis, "Quand le pillage commence, le le tournage commence.

Le groupe organisant le boycott a appelé les entreprises à suspendre la publicité sur Facebook pour le mois de juillet. Facebook tire plus de 98% de ses revenus des publicités, qui ont rapporté 70 milliards de dollars rien qu'en 2019.

"Envoyons à Facebook un message puissant : vos profits ne vaudront jamais la peine de promouvoir la haine, le sectarisme, le racisme, l'antisémitisme et la violence", a écrit la Ligue anti-diffamation.

La campagne intervient au milieu de protestations généralisées pour la justice raciale à travers les États-Unis. tant d'autres. Pourraient-ils protéger et soutenir les utilisateurs noirs ? Pourraient-ils qualifier la négation de l'Holocauste de haine ? Pourraient-ils aider à faire sortir le vote? Ils pourraient absolument. Mais ils choisissent activement de ne pas le faire », a écrit l'organisation sur la page Web de #StopHateForProfit.

"Nous respectons profondément la décision de toute marque et restons concentrés sur le travail important consistant à éliminer les discours de haine et à fournir des informations critiques sur le vote", a déclaré à NBC News Carolyn Everson, vice-présidente du marketing mondial de Facebook. « Nos conversations avec les spécialistes du marketing et les organisations de défense des droits civiques portent sur la façon dont, ensemble, nous pouvons être une force pour le bien. »

Une estimation suggère que plus de 530 entreprises participeront au boycott. Voici comment certaines de ces entreprises abordent leur connexion à Facebook.

"En solidarité avec #StopHateForProfit, Volkswagen Group of America suspend la publicité centrale sur Facebook et Instagram pour le mois de juillet pendant que nous évaluons leur adéquation en tant que plateformes pertinentes pour nos communications de marque", a déclaré un porte-parole de la société à NBC News.

« VW croit fermement au droit à la liberté d'expression pour tous. Mais la haine et la désinformation dangereuse en ligne ne doivent pas rester incontrôlées. Nous attendons de nos partenaires publicitaires qu'ils reflètent nos valeurs, et Volkswagen – ainsi que d'autres entreprises – doivent les faire respecter les mêmes normes que nous exigeons de nous-mêmes. »

Adidas et Reebok

"Le contenu en ligne raciste, discriminatoire et haineux n'a pas sa place dans notre marque ou dans la société", a déclaré la société dans un communiqué. "Alors que nous nous concentrons sur de meilleures pratiques au sein de notre entreprise et de nos communautés pour assurer un changement durable dans la lutte contre le racisme, Adidas et Reebok suspendront également la publicité sur Facebook et Instagram dans le monde entier tout au long du mois de juillet."

La société a ajouté qu'elle développerait des "critères pour nous tenir, ainsi que chacun de nos partenaires, responsables de la création et du maintien d'environnements sûrs".

Levi Strauss & Co.

« Chez Levi Strauss & Co., nous avons la responsabilité de nous exprimer et de prendre des mesures lorsque nous constatons que des problèmes majeurs surviennent qui ont un impact sur nos employés, nos fans et la communauté en général », a écrit Jen Sey, directrice du marketing de Levi, dans un communiqué.

« C'est pourquoi nous nous joignons à la campagne #StopHateForProfit, en suspendant toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram dans le monde et dans toutes nos marques pour « faire une pause sur la haine ». Nous suspendrons la publicité au moins jusqu'à la fin du mois de juillet. Le moment où nous nous réengagerons dépendra de la réponse de Facebook », poursuit le communiqué.

Grillades mexicaines chipotle

La chaîne de restauration rapide et décontractée a temporairement suspendu les publicités sur Facebook et Instagram, déclarant que « Chipotle s'est engagé à notre objectif de marque de cultiver un monde meilleur.

"Nous suspendons temporairement la publicité payante sur Facebook et Instagram à partir du 1er juillet pendant que nous travaillons ensemble pour mieux comprendre les changements qu'ils apportent", a déclaré Chris Brandt, directeur marketing de l'entreprise. « Nous continuerons de faire partie de la solution pour lutter contre le racisme systémique et créer des communautés inclusives. »

Le géant de la santé a déclaré qu'il suspendrait la publicité sur Facebook, Instagram et Twitter pendant au moins 30 jours et a déclaré qu'il "utilisera ce temps pour définir notre stratégie à l'avenir, fondée sur le principe simple que nous ne prendrons en charge aucune plate-forme qui est ne pas prendre de mesures significatives pour éliminer les discours de haine et la désinformation.

Starbucks a annoncé son intention de suspendre la publicité sur « toutes les plateformes de médias sociaux ».

"Nous croyons au rapprochement des communautés, à la fois en personne et en ligne, et nous nous opposons aux discours de haine", a déclaré le géant du café dans un communiqué. « Nous pensons qu'il faut faire davantage pour créer des communautés en ligne accueillantes et inclusives, et nous pensons que les chefs d'entreprise et les décideurs politiques doivent s'unir pour apporter un réel changement. »

Groupe Hôtels Intercontinental

Intercontinental Hotels Group, dont les marques incluent Crowne Plaza, Kimpton et Holiday Inn, a rejoint d'autres sociétés dans ce qui est devenu un boycott mondial sur Facebook. La société n'a pas précisé combien de temps elle suspendrait les publicités sur la plate-forme.

Marques Conagra

"Nous défendons les valeurs de notre entreprise, notamment l'ouverture d'esprit et l'intégrité, et pensons qu'il n'y a pas de place pour la haine, l'intolérance et le racisme dans le monde ou sur les réseaux sociaux", a déclaré l'entreprise d'aliments emballés, qui possède des marques telles que Orville Redenbacher's et Chef Boyardee. Nouvelles de NBC.

« C'est pourquoi Conagra Brands suspend toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans l'ensemble de notre portefeuille de marques pendant le reste de l'année civile. »

Microsoft a cessé de faire de la publicité sur Facebook aux États-Unis en mai et a maintenant suspendu ses campagnes publicitaires sur la plate-forme à l'échelle mondiale, selon un rapport d'Axios.

« Sur la base des inquiétudes que nous avons eues en mai, nous avons suspendu toutes les dépenses médiatiques sur Facebook/Instagram aux États-Unis et nous avons par la suite suspendu toutes les dépenses sur Facebook/Instagram dans le monde », a écrit Chris Capossela, directeur marketing de Microsoft, dans un message interne aux employés de l'entreprise. .

Microsoft, qui est le troisième annonceur de Facebook, est principalement préoccupé par le contenu inapproprié adjacent à ses publicités, a écrit Axios.

"Nous suspendons toutes les publicités nationales sur les réseaux sociaux pendant les 30 prochains jours pour réévaluer notre présence sur ces plateformes", a déclaré le géant de l'automobile.

« L'existence de contenus incluant des discours de haine, de violence et d'injustice raciale sur les plateformes sociales doit être éradiquée. Nous participons activement aux initiatives du secteur menées par l'Association of National Advertisers pour accroître la responsabilité, la transparence et des mesures fiables afin de nettoyer l'écosystème des médias numériques et sociaux.

"La société Clorox arrêtera les dépenses publicitaires avec Facebook, Inc. jusqu'en décembre", a écrit la société dans un communiqué publié sur son site Web.

« En tant qu'entreprise centrée sur les personnes et attachée à nos valeurs, nous nous sentons obligés de prendre des mesures contre les discours de haine, qui, selon nous, augmenteront au cours du reste de l'année. Cela crée un environnement de plus en plus malsain pour les gens et pour nos marques à but précis. »

"Pour le mois de juillet, American Honda suspendra sa publicité sur Facebook et Instagram, choisissant de se tenir aux côtés des gens unis contre la haine et le racisme", a déclaré la société à NBC News. « Ceci est en accord avec les valeurs de notre entreprise, qui sont fondées sur le respect humain. »

Verizon a annoncé la semaine dernière qu'il suspendrait la publicité sur Facebook.

"Nous suspendons notre publicité jusqu'à ce que Facebook puisse créer une solution acceptable qui nous met à l'aise et qui soit cohérente avec ce que nous avons fait avec YouTube et d'autres partenaires", a déclaré John Nitti, directeur des médias de Verizon.

L'entreprise dépense environ 1 milliard de dollars chaque année en publicité.

L'un des plus grands annonceurs au monde, Unilever a annoncé la semaine dernière qu'il retirerait ses publicités de Facebook pour soutenir la campagne #StopHateForProfit.

"Continuer à faire de la publicité sur ces plateformes pour le moment n'ajouterait pas de valeur aux personnes et à la société", a déclaré la société. "Nous surveillerons en permanence et réviserons notre position actuelle si nécessaire."

Ben et Jerry's

"À compter du 1er juillet, nous suspendrons toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans le cadre de la campagne #StopHateForProfit", a déclaré la société à NBC. "Nous appelons Facebook, Inc. à prendre les mesures claires et sans équivoque demandées par la campagne pour empêcher que sa plate-forme ne soit utilisée pour propager et amplifier le racisme et la haine."

Le géant des boissons a déclaré qu'il cesserait de diffuser des publicités sur les plateformes de médias sociaux au cours des 30 prochains jours, car il réévalue où il dépense son budget publicitaire.

"Il n'y a pas de place pour le racisme dans le monde, et il n'y a pas de place pour le racisme sur les réseaux sociaux", a déclaré le PDG et président de la société James Quincey à Adweek.

Les autres marques participant à la campagne massive incluent Patagonia, The North Face et Best Buy. Alors que la campagne existe pour le mois de juillet, certaines entreprises – dont Conagra et Clorox – prévoient de suspendre leur publicité sur Facebook pour le reste de l'année.


Quelles entreprises ont retiré leurs publicités de Facebook jusqu'à présent ?

Alors que Facebook continue de recevoir des critiques pour sa gestion des discours de haine, les entreprises et les annonceurs se retirent dans le cadre de #StopHateForProfit, une campagne militante forçant le réseau social à lutter contre le contenu préjudiciable sur sa plate-forme.

L'initiative - créée par une coalition des droits civiques qui comprend l'Anti-Defamation League, la NAACP, Color of Change et d'autres organisations à but non lucratif - estime que Facebook n'a pas censuré le président Donald Trump lorsqu'il a averti les manifestants à Minneapolis, "Quand le pillage commence, le le tournage commence.

Le groupe organisant le boycott a appelé les entreprises à suspendre la publicité sur Facebook pour le mois de juillet. Facebook tire plus de 98% de ses revenus des publicités, qui ont rapporté 70 milliards de dollars rien qu'en 2019.

"Envoyons à Facebook un message puissant : vos profits ne vaudront jamais la peine de promouvoir la haine, le sectarisme, le racisme, l'antisémitisme et la violence", a écrit la Ligue anti-diffamation.

La campagne intervient au milieu de protestations généralisées pour la justice raciale à travers les États-Unis. tant d'autres. Pourraient-ils protéger et soutenir les utilisateurs noirs ? Pourraient-ils qualifier la négation de l'Holocauste de haine ? Pourraient-ils aider à faire sortir le vote? Ils pourraient absolument. Mais ils choisissent activement de ne pas le faire », a écrit l'organisation sur la page Web de #StopHateForProfit.

"Nous respectons profondément la décision de toute marque et restons concentrés sur le travail important consistant à éliminer les discours de haine et à fournir des informations critiques sur le vote", a déclaré à NBC News Carolyn Everson, vice-présidente du marketing mondial de Facebook. « Nos conversations avec les spécialistes du marketing et les organisations de défense des droits civiques portent sur la façon dont, ensemble, nous pouvons être une force pour le bien. »

Une estimation suggère que plus de 530 entreprises participeront au boycott. Voici comment certaines de ces entreprises abordent leur connexion à Facebook.

"En solidarité avec #StopHateForProfit, Volkswagen Group of America suspend la publicité centrale sur Facebook et Instagram pour le mois de juillet pendant que nous évaluons leur adéquation en tant que plateformes pertinentes pour nos communications de marque", a déclaré un porte-parole de la société à NBC News.

« VW croit fermement au droit à la liberté d'expression pour tous. Mais la haine et la désinformation dangereuse en ligne ne doivent pas rester incontrôlées. Nous attendons de nos partenaires publicitaires qu'ils reflètent nos valeurs, et Volkswagen – ainsi que d'autres entreprises – doivent les faire respecter les mêmes normes que nous exigeons de nous-mêmes. »

Adidas et Reebok

"Le contenu en ligne raciste, discriminatoire et haineux n'a pas sa place dans notre marque ou dans la société", a déclaré la société dans un communiqué. "Alors que nous nous concentrons sur de meilleures pratiques au sein de notre entreprise et de nos communautés pour assurer un changement durable dans la lutte contre le racisme, Adidas et Reebok suspendront également la publicité sur Facebook et Instagram dans le monde entier tout au long du mois de juillet."

La société a ajouté qu'elle développerait des "critères pour nous tenir, ainsi que chacun de nos partenaires, responsables de la création et du maintien d'environnements sûrs".

Levi Strauss & Co.

« Chez Levi Strauss & Co., nous avons la responsabilité de nous exprimer et de prendre des mesures lorsque nous constatons que des problèmes majeurs surviennent qui ont un impact sur nos employés, nos fans et la communauté en général », a écrit Jen Sey, directrice du marketing de Levi, dans un communiqué.

« C'est pourquoi nous nous joignons à la campagne #StopHateForProfit, en suspendant toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram dans le monde et dans toutes nos marques pour « faire une pause sur la haine ». Nous suspendrons la publicité au moins jusqu'à la fin du mois de juillet. Le moment où nous nous réengagerons dépendra de la réponse de Facebook », poursuit le communiqué.

Grillades mexicaines chipotle

La chaîne de restauration rapide et décontractée a temporairement suspendu les publicités sur Facebook et Instagram, déclarant que « Chipotle s'est engagé à notre objectif de marque de cultiver un monde meilleur.

"Nous suspendons temporairement la publicité payante sur Facebook et Instagram à partir du 1er juillet pendant que nous travaillons ensemble pour mieux comprendre les changements qu'ils apportent", a déclaré Chris Brandt, directeur marketing de l'entreprise. « Nous continuerons de faire partie de la solution pour lutter contre le racisme systémique et créer des communautés inclusives. »

Le géant de la santé a déclaré qu'il suspendrait la publicité sur Facebook, Instagram et Twitter pendant au moins 30 jours et a déclaré qu'il "utilisera ce temps pour définir notre stratégie à l'avenir, fondée sur le principe simple que nous ne prendrons en charge aucune plate-forme qui est ne pas prendre de mesures significatives pour éliminer les discours de haine et la désinformation.

Starbucks a annoncé son intention de suspendre la publicité sur « toutes les plateformes de médias sociaux ».

"Nous croyons au rapprochement des communautés, à la fois en personne et en ligne, et nous nous opposons aux discours de haine", a déclaré le géant du café dans un communiqué. « Nous pensons qu'il faut faire davantage pour créer des communautés en ligne accueillantes et inclusives, et nous pensons que les chefs d'entreprise et les décideurs politiques doivent s'unir pour apporter un réel changement. »

Groupe Hôtels Intercontinental

Intercontinental Hotels Group, dont les marques incluent Crowne Plaza, Kimpton et Holiday Inn, a rejoint d'autres sociétés dans ce qui est devenu un boycott mondial sur Facebook. La société n'a pas précisé combien de temps elle suspendrait les publicités sur la plate-forme.

Marques Conagra

"Nous défendons les valeurs de notre entreprise, notamment l'ouverture d'esprit et l'intégrité, et pensons qu'il n'y a pas de place pour la haine, l'intolérance et le racisme dans le monde ou sur les réseaux sociaux", a déclaré l'entreprise d'aliments emballés, qui possède des marques telles que Orville Redenbacher's et Chef Boyardee. Nouvelles de NBC.

« C'est pourquoi Conagra Brands suspend toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans l'ensemble de notre portefeuille de marques pendant le reste de l'année civile. »

Microsoft a cessé de faire de la publicité sur Facebook aux États-Unis en mai et a maintenant suspendu ses campagnes publicitaires sur la plate-forme à l'échelle mondiale, selon un rapport d'Axios.

« Sur la base des inquiétudes que nous avons eues en mai, nous avons suspendu toutes les dépenses médiatiques sur Facebook/Instagram aux États-Unis et nous avons par la suite suspendu toutes les dépenses sur Facebook/Instagram dans le monde », a écrit Chris Capossela, directeur marketing de Microsoft, dans un message interne aux employés de l'entreprise. .

Microsoft, qui est le troisième annonceur de Facebook, est principalement préoccupé par le contenu inapproprié adjacent à ses publicités, a écrit Axios.

"Nous suspendons toutes les publicités nationales sur les réseaux sociaux pendant les 30 prochains jours pour réévaluer notre présence sur ces plateformes", a déclaré le géant de l'automobile.

« L'existence de contenus incluant des discours de haine, de violence et d'injustice raciale sur les plateformes sociales doit être éradiquée. Nous participons activement aux initiatives du secteur menées par l'Association of National Advertisers pour accroître la responsabilité, la transparence et des mesures fiables afin de nettoyer l'écosystème des médias numériques et sociaux.

"La société Clorox arrêtera les dépenses publicitaires avec Facebook, Inc. jusqu'en décembre", a écrit la société dans un communiqué publié sur son site Web.

« En tant qu'entreprise centrée sur les personnes et attachée à nos valeurs, nous nous sentons obligés de prendre des mesures contre les discours de haine, qui, selon nous, augmenteront au cours du reste de l'année. Cela crée un environnement de plus en plus malsain pour les gens et pour nos marques à but précis. »

"Pour le mois de juillet, American Honda suspendra sa publicité sur Facebook et Instagram, choisissant de se tenir aux côtés des gens unis contre la haine et le racisme", a déclaré la société à NBC News. « Ceci est en accord avec les valeurs de notre entreprise, qui sont fondées sur le respect humain. »

Verizon a annoncé la semaine dernière qu'il suspendrait la publicité sur Facebook.

"Nous suspendons notre publicité jusqu'à ce que Facebook puisse créer une solution acceptable qui nous met à l'aise et qui soit cohérente avec ce que nous avons fait avec YouTube et d'autres partenaires", a déclaré John Nitti, directeur des médias de Verizon.

L'entreprise dépense environ 1 milliard de dollars chaque année en publicité.

L'un des plus grands annonceurs au monde, Unilever a annoncé la semaine dernière qu'il retirerait ses publicités de Facebook pour soutenir la campagne #StopHateForProfit.

"Continuer à faire de la publicité sur ces plateformes pour le moment n'ajouterait pas de valeur aux personnes et à la société", a déclaré la société. "Nous surveillerons en permanence et réviserons notre position actuelle si nécessaire."

Ben et Jerry's

"À compter du 1er juillet, nous suspendrons toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans le cadre de la campagne #StopHateForProfit", a déclaré la société à NBC. "Nous appelons Facebook, Inc. à prendre les mesures claires et sans équivoque demandées par la campagne pour empêcher que sa plate-forme ne soit utilisée pour propager et amplifier le racisme et la haine."

Le géant des boissons a déclaré qu'il cesserait de diffuser des publicités sur les plateformes de médias sociaux au cours des 30 prochains jours, car il réévalue où il dépense son budget publicitaire.

"Il n'y a pas de place pour le racisme dans le monde, et il n'y a pas de place pour le racisme sur les réseaux sociaux", a déclaré le PDG et président de la société James Quincey à Adweek.

Les autres marques participant à la campagne massive incluent Patagonia, The North Face et Best Buy. Alors que la campagne existe pour le mois de juillet, certaines entreprises – dont Conagra et Clorox – prévoient de suspendre leur publicité sur Facebook pour le reste de l'année.


Quelles entreprises ont retiré leurs publicités de Facebook jusqu'à présent ?

Alors que Facebook continue de recevoir des critiques pour sa gestion des discours de haine, les entreprises et les annonceurs se retirent dans le cadre de #StopHateForProfit, une campagne militante forçant le réseau social à lutter contre le contenu préjudiciable sur sa plate-forme.

L'initiative - créée par une coalition des droits civiques qui comprend l'Anti-Defamation League, la NAACP, Color of Change et d'autres organisations à but non lucratif - estime que Facebook n'a pas censuré le président Donald Trump lorsqu'il a averti les manifestants à Minneapolis, "Quand le pillage commence, le le tournage commence.

Le groupe organisant le boycott a appelé les entreprises à suspendre la publicité sur Facebook pour le mois de juillet. Facebook tire plus de 98% de ses revenus des publicités, qui ont rapporté 70 milliards de dollars rien qu'en 2019.

"Envoyons à Facebook un message puissant : vos profits ne vaudront jamais la peine de promouvoir la haine, le sectarisme, le racisme, l'antisémitisme et la violence", a écrit la Ligue anti-diffamation.

La campagne intervient au milieu de protestations généralisées pour la justice raciale à travers les États-Unis. tant d'autres. Pourraient-ils protéger et soutenir les utilisateurs noirs ? Pourraient-ils qualifier la négation de l'Holocauste de haine ? Pourraient-ils aider à faire sortir le vote? Ils pourraient absolument. Mais ils choisissent activement de ne pas le faire », a écrit l'organisation sur la page Web de #StopHateForProfit.

"Nous respectons profondément la décision de toute marque et restons concentrés sur le travail important consistant à éliminer les discours de haine et à fournir des informations critiques sur le vote", a déclaré à NBC News Carolyn Everson, vice-présidente du marketing mondial de Facebook. « Nos conversations avec les spécialistes du marketing et les organisations de défense des droits civiques portent sur la façon dont, ensemble, nous pouvons être une force pour le bien. »

Une estimation suggère que plus de 530 entreprises participeront au boycott. Voici comment certaines de ces entreprises abordent leur connexion à Facebook.

"En solidarité avec #StopHateForProfit, Volkswagen Group of America suspend la publicité centrale sur Facebook et Instagram pour le mois de juillet pendant que nous évaluons leur adéquation en tant que plateformes pertinentes pour nos communications de marque", a déclaré un porte-parole de la société à NBC News.

« VW croit fermement au droit à la liberté d'expression pour tous. Mais la haine et la désinformation dangereuse en ligne ne doivent pas rester incontrôlées. Nous attendons de nos partenaires publicitaires qu'ils reflètent nos valeurs, et Volkswagen – ainsi que d'autres entreprises – doivent les faire respecter les mêmes normes que nous exigeons de nous-mêmes. »

Adidas et Reebok

"Le contenu en ligne raciste, discriminatoire et haineux n'a pas sa place dans notre marque ou dans la société", a déclaré la société dans un communiqué. "Alors que nous nous concentrons sur de meilleures pratiques au sein de notre entreprise et de nos communautés pour assurer un changement durable dans la lutte contre le racisme, Adidas et Reebok suspendront également la publicité sur Facebook et Instagram dans le monde entier tout au long du mois de juillet."

La société a ajouté qu'elle développerait des "critères pour nous tenir, ainsi que chacun de nos partenaires, responsables de la création et du maintien d'environnements sûrs".

Levi Strauss & Co.

« Chez Levi Strauss & Co., nous avons la responsabilité de nous exprimer et de prendre des mesures lorsque nous constatons que des problèmes majeurs surviennent qui ont un impact sur nos employés, nos fans et la communauté en général », a écrit Jen Sey, directrice du marketing de Levi, dans un communiqué.

« C'est pourquoi nous nous joignons à la campagne #StopHateForProfit, en suspendant toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram dans le monde et dans toutes nos marques pour « faire une pause sur la haine ». Nous suspendrons la publicité au moins jusqu'à la fin du mois de juillet. Le moment où nous nous réengagerons dépendra de la réponse de Facebook », poursuit le communiqué.

Grillades mexicaines chipotle

La chaîne de restauration rapide et décontractée a temporairement suspendu les publicités sur Facebook et Instagram, déclarant que « Chipotle s'est engagé à notre objectif de marque de cultiver un monde meilleur.

"Nous suspendons temporairement la publicité payante sur Facebook et Instagram à partir du 1er juillet pendant que nous travaillons ensemble pour mieux comprendre les changements qu'ils apportent", a déclaré Chris Brandt, directeur marketing de l'entreprise. « Nous continuerons de faire partie de la solution pour lutter contre le racisme systémique et créer des communautés inclusives. »

Le géant de la santé a déclaré qu'il suspendrait la publicité sur Facebook, Instagram et Twitter pendant au moins 30 jours et a déclaré qu'il "utilisera ce temps pour définir notre stratégie à l'avenir, fondée sur le principe simple que nous ne prendrons en charge aucune plate-forme qui est ne pas prendre de mesures significatives pour éliminer les discours de haine et la désinformation.

Starbucks a annoncé son intention de suspendre la publicité sur « toutes les plateformes de médias sociaux ».

"Nous croyons au rapprochement des communautés, à la fois en personne et en ligne, et nous nous opposons aux discours de haine", a déclaré le géant du café dans un communiqué.« Nous pensons qu'il faut faire davantage pour créer des communautés en ligne accueillantes et inclusives, et nous pensons que les chefs d'entreprise et les décideurs politiques doivent s'unir pour apporter un réel changement. »

Groupe Hôtels Intercontinental

Intercontinental Hotels Group, dont les marques incluent Crowne Plaza, Kimpton et Holiday Inn, a rejoint d'autres sociétés dans ce qui est devenu un boycott mondial sur Facebook. La société n'a pas précisé combien de temps elle suspendrait les publicités sur la plate-forme.

Marques Conagra

"Nous défendons les valeurs de notre entreprise, notamment l'ouverture d'esprit et l'intégrité, et pensons qu'il n'y a pas de place pour la haine, l'intolérance et le racisme dans le monde ou sur les réseaux sociaux", a déclaré l'entreprise d'aliments emballés, qui possède des marques telles que Orville Redenbacher's et Chef Boyardee. Nouvelles de NBC.

« C'est pourquoi Conagra Brands suspend toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans l'ensemble de notre portefeuille de marques pendant le reste de l'année civile. »

Microsoft a cessé de faire de la publicité sur Facebook aux États-Unis en mai et a maintenant suspendu ses campagnes publicitaires sur la plate-forme à l'échelle mondiale, selon un rapport d'Axios.

« Sur la base des inquiétudes que nous avons eues en mai, nous avons suspendu toutes les dépenses médiatiques sur Facebook/Instagram aux États-Unis et nous avons par la suite suspendu toutes les dépenses sur Facebook/Instagram dans le monde », a écrit Chris Capossela, directeur marketing de Microsoft, dans un message interne aux employés de l'entreprise. .

Microsoft, qui est le troisième annonceur de Facebook, est principalement préoccupé par le contenu inapproprié adjacent à ses publicités, a écrit Axios.

"Nous suspendons toutes les publicités nationales sur les réseaux sociaux pendant les 30 prochains jours pour réévaluer notre présence sur ces plateformes", a déclaré le géant de l'automobile.

« L'existence de contenus incluant des discours de haine, de violence et d'injustice raciale sur les plateformes sociales doit être éradiquée. Nous participons activement aux initiatives du secteur menées par l'Association of National Advertisers pour accroître la responsabilité, la transparence et des mesures fiables afin de nettoyer l'écosystème des médias numériques et sociaux.

"La société Clorox arrêtera les dépenses publicitaires avec Facebook, Inc. jusqu'en décembre", a écrit la société dans un communiqué publié sur son site Web.

« En tant qu'entreprise centrée sur les personnes et attachée à nos valeurs, nous nous sentons obligés de prendre des mesures contre les discours de haine, qui, selon nous, augmenteront au cours du reste de l'année. Cela crée un environnement de plus en plus malsain pour les gens et pour nos marques à but précis. »

"Pour le mois de juillet, American Honda suspendra sa publicité sur Facebook et Instagram, choisissant de se tenir aux côtés des gens unis contre la haine et le racisme", a déclaré la société à NBC News. « Ceci est en accord avec les valeurs de notre entreprise, qui sont fondées sur le respect humain. »

Verizon a annoncé la semaine dernière qu'il suspendrait la publicité sur Facebook.

"Nous suspendons notre publicité jusqu'à ce que Facebook puisse créer une solution acceptable qui nous met à l'aise et qui soit cohérente avec ce que nous avons fait avec YouTube et d'autres partenaires", a déclaré John Nitti, directeur des médias de Verizon.

L'entreprise dépense environ 1 milliard de dollars chaque année en publicité.

L'un des plus grands annonceurs au monde, Unilever a annoncé la semaine dernière qu'il retirerait ses publicités de Facebook pour soutenir la campagne #StopHateForProfit.

"Continuer à faire de la publicité sur ces plateformes pour le moment n'ajouterait pas de valeur aux personnes et à la société", a déclaré la société. "Nous surveillerons en permanence et réviserons notre position actuelle si nécessaire."

Ben et Jerry's

"À compter du 1er juillet, nous suspendrons toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans le cadre de la campagne #StopHateForProfit", a déclaré la société à NBC. "Nous appelons Facebook, Inc. à prendre les mesures claires et sans équivoque demandées par la campagne pour empêcher que sa plate-forme ne soit utilisée pour propager et amplifier le racisme et la haine."

Le géant des boissons a déclaré qu'il cesserait de diffuser des publicités sur les plateformes de médias sociaux au cours des 30 prochains jours, car il réévalue où il dépense son budget publicitaire.

"Il n'y a pas de place pour le racisme dans le monde, et il n'y a pas de place pour le racisme sur les réseaux sociaux", a déclaré le PDG et président de la société James Quincey à Adweek.

Les autres marques participant à la campagne massive incluent Patagonia, The North Face et Best Buy. Alors que la campagne existe pour le mois de juillet, certaines entreprises – dont Conagra et Clorox – prévoient de suspendre leur publicité sur Facebook pour le reste de l'année.


Quelles entreprises ont retiré leurs publicités de Facebook jusqu'à présent ?

Alors que Facebook continue de recevoir des critiques pour sa gestion des discours de haine, les entreprises et les annonceurs se retirent dans le cadre de #StopHateForProfit, une campagne militante forçant le réseau social à lutter contre le contenu préjudiciable sur sa plate-forme.

L'initiative - créée par une coalition des droits civiques qui comprend l'Anti-Defamation League, la NAACP, Color of Change et d'autres organisations à but non lucratif - estime que Facebook n'a pas censuré le président Donald Trump lorsqu'il a averti les manifestants à Minneapolis, "Quand le pillage commence, le le tournage commence.

Le groupe organisant le boycott a appelé les entreprises à suspendre la publicité sur Facebook pour le mois de juillet. Facebook tire plus de 98% de ses revenus des publicités, qui ont rapporté 70 milliards de dollars rien qu'en 2019.

"Envoyons à Facebook un message puissant : vos profits ne vaudront jamais la peine de promouvoir la haine, le sectarisme, le racisme, l'antisémitisme et la violence", a écrit la Ligue anti-diffamation.

La campagne intervient au milieu de protestations généralisées pour la justice raciale à travers les États-Unis. tant d'autres. Pourraient-ils protéger et soutenir les utilisateurs noirs ? Pourraient-ils qualifier la négation de l'Holocauste de haine ? Pourraient-ils aider à faire sortir le vote? Ils pourraient absolument. Mais ils choisissent activement de ne pas le faire », a écrit l'organisation sur la page Web de #StopHateForProfit.

"Nous respectons profondément la décision de toute marque et restons concentrés sur le travail important consistant à éliminer les discours de haine et à fournir des informations critiques sur le vote", a déclaré à NBC News Carolyn Everson, vice-présidente du marketing mondial de Facebook. « Nos conversations avec les spécialistes du marketing et les organisations de défense des droits civiques portent sur la façon dont, ensemble, nous pouvons être une force pour le bien. »

Une estimation suggère que plus de 530 entreprises participeront au boycott. Voici comment certaines de ces entreprises abordent leur connexion à Facebook.

"En solidarité avec #StopHateForProfit, Volkswagen Group of America suspend la publicité centrale sur Facebook et Instagram pour le mois de juillet pendant que nous évaluons leur adéquation en tant que plateformes pertinentes pour nos communications de marque", a déclaré un porte-parole de la société à NBC News.

« VW croit fermement au droit à la liberté d'expression pour tous. Mais la haine et la désinformation dangereuse en ligne ne doivent pas rester incontrôlées. Nous attendons de nos partenaires publicitaires qu'ils reflètent nos valeurs, et Volkswagen – ainsi que d'autres entreprises – doivent les faire respecter les mêmes normes que nous exigeons de nous-mêmes. »

Adidas et Reebok

"Le contenu en ligne raciste, discriminatoire et haineux n'a pas sa place dans notre marque ou dans la société", a déclaré la société dans un communiqué. "Alors que nous nous concentrons sur de meilleures pratiques au sein de notre entreprise et de nos communautés pour assurer un changement durable dans la lutte contre le racisme, Adidas et Reebok suspendront également la publicité sur Facebook et Instagram dans le monde entier tout au long du mois de juillet."

La société a ajouté qu'elle développerait des "critères pour nous tenir, ainsi que chacun de nos partenaires, responsables de la création et du maintien d'environnements sûrs".

Levi Strauss & Co.

« Chez Levi Strauss & Co., nous avons la responsabilité de nous exprimer et de prendre des mesures lorsque nous constatons que des problèmes majeurs surviennent qui ont un impact sur nos employés, nos fans et la communauté en général », a écrit Jen Sey, directrice du marketing de Levi, dans un communiqué.

« C'est pourquoi nous nous joignons à la campagne #StopHateForProfit, en suspendant toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram dans le monde et dans toutes nos marques pour « faire une pause sur la haine ». Nous suspendrons la publicité au moins jusqu'à la fin du mois de juillet. Le moment où nous nous réengagerons dépendra de la réponse de Facebook », poursuit le communiqué.

Grillades mexicaines chipotle

La chaîne de restauration rapide et décontractée a temporairement suspendu les publicités sur Facebook et Instagram, déclarant que « Chipotle s'est engagé à notre objectif de marque de cultiver un monde meilleur.

"Nous suspendons temporairement la publicité payante sur Facebook et Instagram à partir du 1er juillet pendant que nous travaillons ensemble pour mieux comprendre les changements qu'ils apportent", a déclaré Chris Brandt, directeur marketing de l'entreprise. « Nous continuerons de faire partie de la solution pour lutter contre le racisme systémique et créer des communautés inclusives. »

Le géant de la santé a déclaré qu'il suspendrait la publicité sur Facebook, Instagram et Twitter pendant au moins 30 jours et a déclaré qu'il "utilisera ce temps pour définir notre stratégie à l'avenir, fondée sur le principe simple que nous ne prendrons en charge aucune plate-forme qui est ne pas prendre de mesures significatives pour éliminer les discours de haine et la désinformation.

Starbucks a annoncé son intention de suspendre la publicité sur « toutes les plateformes de médias sociaux ».

"Nous croyons au rapprochement des communautés, à la fois en personne et en ligne, et nous nous opposons aux discours de haine", a déclaré le géant du café dans un communiqué. « Nous pensons qu'il faut faire davantage pour créer des communautés en ligne accueillantes et inclusives, et nous pensons que les chefs d'entreprise et les décideurs politiques doivent s'unir pour apporter un réel changement. »

Groupe Hôtels Intercontinental

Intercontinental Hotels Group, dont les marques incluent Crowne Plaza, Kimpton et Holiday Inn, a rejoint d'autres sociétés dans ce qui est devenu un boycott mondial sur Facebook. La société n'a pas précisé combien de temps elle suspendrait les publicités sur la plate-forme.

Marques Conagra

"Nous défendons les valeurs de notre entreprise, notamment l'ouverture d'esprit et l'intégrité, et pensons qu'il n'y a pas de place pour la haine, l'intolérance et le racisme dans le monde ou sur les réseaux sociaux", a déclaré l'entreprise d'aliments emballés, qui possède des marques telles que Orville Redenbacher's et Chef Boyardee. Nouvelles de NBC.

« C'est pourquoi Conagra Brands suspend toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans l'ensemble de notre portefeuille de marques pendant le reste de l'année civile. »

Microsoft a cessé de faire de la publicité sur Facebook aux États-Unis en mai et a maintenant suspendu ses campagnes publicitaires sur la plate-forme à l'échelle mondiale, selon un rapport d'Axios.

« Sur la base des inquiétudes que nous avons eues en mai, nous avons suspendu toutes les dépenses médiatiques sur Facebook/Instagram aux États-Unis et nous avons par la suite suspendu toutes les dépenses sur Facebook/Instagram dans le monde », a écrit Chris Capossela, directeur marketing de Microsoft, dans un message interne aux employés de l'entreprise. .

Microsoft, qui est le troisième annonceur de Facebook, est principalement préoccupé par le contenu inapproprié adjacent à ses publicités, a écrit Axios.

"Nous suspendons toutes les publicités nationales sur les réseaux sociaux pendant les 30 prochains jours pour réévaluer notre présence sur ces plateformes", a déclaré le géant de l'automobile.

« L'existence de contenus incluant des discours de haine, de violence et d'injustice raciale sur les plateformes sociales doit être éradiquée. Nous participons activement aux initiatives du secteur menées par l'Association of National Advertisers pour accroître la responsabilité, la transparence et des mesures fiables afin de nettoyer l'écosystème des médias numériques et sociaux.

"La société Clorox arrêtera les dépenses publicitaires avec Facebook, Inc. jusqu'en décembre", a écrit la société dans un communiqué publié sur son site Web.

« En tant qu'entreprise centrée sur les personnes et attachée à nos valeurs, nous nous sentons obligés de prendre des mesures contre les discours de haine, qui, selon nous, augmenteront au cours du reste de l'année. Cela crée un environnement de plus en plus malsain pour les gens et pour nos marques à but précis. »

"Pour le mois de juillet, American Honda suspendra sa publicité sur Facebook et Instagram, choisissant de se tenir aux côtés des gens unis contre la haine et le racisme", a déclaré la société à NBC News. « Ceci est en accord avec les valeurs de notre entreprise, qui sont fondées sur le respect humain. »

Verizon a annoncé la semaine dernière qu'il suspendrait la publicité sur Facebook.

"Nous suspendons notre publicité jusqu'à ce que Facebook puisse créer une solution acceptable qui nous met à l'aise et qui soit cohérente avec ce que nous avons fait avec YouTube et d'autres partenaires", a déclaré John Nitti, directeur des médias de Verizon.

L'entreprise dépense environ 1 milliard de dollars chaque année en publicité.

L'un des plus grands annonceurs au monde, Unilever a annoncé la semaine dernière qu'il retirerait ses publicités de Facebook pour soutenir la campagne #StopHateForProfit.

"Continuer à faire de la publicité sur ces plateformes pour le moment n'ajouterait pas de valeur aux personnes et à la société", a déclaré la société. "Nous surveillerons en permanence et réviserons notre position actuelle si nécessaire."

Ben et Jerry's

"À compter du 1er juillet, nous suspendrons toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans le cadre de la campagne #StopHateForProfit", a déclaré la société à NBC. "Nous appelons Facebook, Inc. à prendre les mesures claires et sans équivoque demandées par la campagne pour empêcher que sa plate-forme ne soit utilisée pour propager et amplifier le racisme et la haine."

Le géant des boissons a déclaré qu'il cesserait de diffuser des publicités sur les plateformes de médias sociaux au cours des 30 prochains jours, car il réévalue où il dépense son budget publicitaire.

"Il n'y a pas de place pour le racisme dans le monde, et il n'y a pas de place pour le racisme sur les réseaux sociaux", a déclaré le PDG et président de la société James Quincey à Adweek.

Les autres marques participant à la campagne massive incluent Patagonia, The North Face et Best Buy. Alors que la campagne existe pour le mois de juillet, certaines entreprises – dont Conagra et Clorox – prévoient de suspendre leur publicité sur Facebook pour le reste de l'année.


Quelles entreprises ont retiré leurs publicités de Facebook jusqu'à présent ?

Alors que Facebook continue de recevoir des critiques pour sa gestion des discours de haine, les entreprises et les annonceurs se retirent dans le cadre de #StopHateForProfit, une campagne militante forçant le réseau social à lutter contre le contenu préjudiciable sur sa plate-forme.

L'initiative - créée par une coalition des droits civiques qui comprend l'Anti-Defamation League, la NAACP, Color of Change et d'autres organisations à but non lucratif - estime que Facebook n'a pas censuré le président Donald Trump lorsqu'il a averti les manifestants à Minneapolis, "Quand le pillage commence, le le tournage commence.

Le groupe organisant le boycott a appelé les entreprises à suspendre la publicité sur Facebook pour le mois de juillet. Facebook tire plus de 98% de ses revenus des publicités, qui ont rapporté 70 milliards de dollars rien qu'en 2019.

"Envoyons à Facebook un message puissant : vos profits ne vaudront jamais la peine de promouvoir la haine, le sectarisme, le racisme, l'antisémitisme et la violence", a écrit la Ligue anti-diffamation.

La campagne intervient au milieu de protestations généralisées pour la justice raciale à travers les États-Unis. tant d'autres. Pourraient-ils protéger et soutenir les utilisateurs noirs ? Pourraient-ils qualifier la négation de l'Holocauste de haine ? Pourraient-ils aider à faire sortir le vote? Ils pourraient absolument. Mais ils choisissent activement de ne pas le faire », a écrit l'organisation sur la page Web de #StopHateForProfit.

"Nous respectons profondément la décision de toute marque et restons concentrés sur le travail important consistant à éliminer les discours de haine et à fournir des informations critiques sur le vote", a déclaré à NBC News Carolyn Everson, vice-présidente du marketing mondial de Facebook. « Nos conversations avec les spécialistes du marketing et les organisations de défense des droits civiques portent sur la façon dont, ensemble, nous pouvons être une force pour le bien. »

Une estimation suggère que plus de 530 entreprises participeront au boycott. Voici comment certaines de ces entreprises abordent leur connexion à Facebook.

"En solidarité avec #StopHateForProfit, Volkswagen Group of America suspend la publicité centrale sur Facebook et Instagram pour le mois de juillet pendant que nous évaluons leur adéquation en tant que plateformes pertinentes pour nos communications de marque", a déclaré un porte-parole de la société à NBC News.

« VW croit fermement au droit à la liberté d'expression pour tous. Mais la haine et la désinformation dangereuse en ligne ne doivent pas rester incontrôlées. Nous attendons de nos partenaires publicitaires qu'ils reflètent nos valeurs, et Volkswagen – ainsi que d'autres entreprises – doivent les faire respecter les mêmes normes que nous exigeons de nous-mêmes. »

Adidas et Reebok

"Le contenu en ligne raciste, discriminatoire et haineux n'a pas sa place dans notre marque ou dans la société", a déclaré la société dans un communiqué. "Alors que nous nous concentrons sur de meilleures pratiques au sein de notre entreprise et de nos communautés pour assurer un changement durable dans la lutte contre le racisme, Adidas et Reebok suspendront également la publicité sur Facebook et Instagram dans le monde entier tout au long du mois de juillet."

La société a ajouté qu'elle développerait des "critères pour nous tenir, ainsi que chacun de nos partenaires, responsables de la création et du maintien d'environnements sûrs".

Levi Strauss & Co.

« Chez Levi Strauss & Co., nous avons la responsabilité de nous exprimer et de prendre des mesures lorsque nous constatons que des problèmes majeurs surviennent qui ont un impact sur nos employés, nos fans et la communauté en général », a écrit Jen Sey, directrice du marketing de Levi, dans un communiqué.

« C'est pourquoi nous nous joignons à la campagne #StopHateForProfit, en suspendant toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram dans le monde et dans toutes nos marques pour « faire une pause sur la haine ». Nous suspendrons la publicité au moins jusqu'à la fin du mois de juillet. Le moment où nous nous réengagerons dépendra de la réponse de Facebook », poursuit le communiqué.

Grillades mexicaines chipotle

La chaîne de restauration rapide et décontractée a temporairement suspendu les publicités sur Facebook et Instagram, déclarant que « Chipotle s'est engagé à notre objectif de marque de cultiver un monde meilleur.

"Nous suspendons temporairement la publicité payante sur Facebook et Instagram à partir du 1er juillet pendant que nous travaillons ensemble pour mieux comprendre les changements qu'ils apportent", a déclaré Chris Brandt, directeur marketing de l'entreprise. « Nous continuerons de faire partie de la solution pour lutter contre le racisme systémique et créer des communautés inclusives. »

Le géant de la santé a déclaré qu'il suspendrait la publicité sur Facebook, Instagram et Twitter pendant au moins 30 jours et a déclaré qu'il "utilisera ce temps pour définir notre stratégie à l'avenir, fondée sur le principe simple que nous ne prendrons en charge aucune plate-forme qui est ne pas prendre de mesures significatives pour éliminer les discours de haine et la désinformation.

Starbucks a annoncé son intention de suspendre la publicité sur « toutes les plateformes de médias sociaux ».

"Nous croyons au rapprochement des communautés, à la fois en personne et en ligne, et nous nous opposons aux discours de haine", a déclaré le géant du café dans un communiqué. « Nous pensons qu'il faut faire davantage pour créer des communautés en ligne accueillantes et inclusives, et nous pensons que les chefs d'entreprise et les décideurs politiques doivent s'unir pour apporter un réel changement. »

Groupe Hôtels Intercontinental

Intercontinental Hotels Group, dont les marques incluent Crowne Plaza, Kimpton et Holiday Inn, a rejoint d'autres sociétés dans ce qui est devenu un boycott mondial sur Facebook. La société n'a pas précisé combien de temps elle suspendrait les publicités sur la plate-forme.

Marques Conagra

"Nous défendons les valeurs de notre entreprise, notamment l'ouverture d'esprit et l'intégrité, et pensons qu'il n'y a pas de place pour la haine, l'intolérance et le racisme dans le monde ou sur les réseaux sociaux", a déclaré l'entreprise d'aliments emballés, qui possède des marques telles que Orville Redenbacher's et Chef Boyardee. Nouvelles de NBC.

« C'est pourquoi Conagra Brands suspend toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans l'ensemble de notre portefeuille de marques pendant le reste de l'année civile. »

Microsoft a cessé de faire de la publicité sur Facebook aux États-Unis en mai et a maintenant suspendu ses campagnes publicitaires sur la plate-forme à l'échelle mondiale, selon un rapport d'Axios.

« Sur la base des inquiétudes que nous avons eues en mai, nous avons suspendu toutes les dépenses médiatiques sur Facebook/Instagram aux États-Unis et nous avons par la suite suspendu toutes les dépenses sur Facebook/Instagram dans le monde », a écrit Chris Capossela, directeur marketing de Microsoft, dans un message interne aux employés de l'entreprise. .

Microsoft, qui est le troisième annonceur de Facebook, est principalement préoccupé par le contenu inapproprié adjacent à ses publicités, a écrit Axios.

"Nous suspendons toutes les publicités nationales sur les réseaux sociaux pendant les 30 prochains jours pour réévaluer notre présence sur ces plateformes", a déclaré le géant de l'automobile.

« L'existence de contenus incluant des discours de haine, de violence et d'injustice raciale sur les plateformes sociales doit être éradiquée. Nous participons activement aux initiatives du secteur menées par l'Association of National Advertisers pour accroître la responsabilité, la transparence et des mesures fiables afin de nettoyer l'écosystème des médias numériques et sociaux.

"La société Clorox arrêtera les dépenses publicitaires avec Facebook, Inc. jusqu'en décembre", a écrit la société dans un communiqué publié sur son site Web.

« En tant qu'entreprise centrée sur les personnes et attachée à nos valeurs, nous nous sentons obligés de prendre des mesures contre les discours de haine, qui, selon nous, augmenteront au cours du reste de l'année. Cela crée un environnement de plus en plus malsain pour les gens et pour nos marques à but précis. »

"Pour le mois de juillet, American Honda suspendra sa publicité sur Facebook et Instagram, choisissant de se tenir aux côtés des gens unis contre la haine et le racisme", a déclaré la société à NBC News. « Ceci est en accord avec les valeurs de notre entreprise, qui sont fondées sur le respect humain. »

Verizon a annoncé la semaine dernière qu'il suspendrait la publicité sur Facebook.

"Nous suspendons notre publicité jusqu'à ce que Facebook puisse créer une solution acceptable qui nous met à l'aise et qui soit cohérente avec ce que nous avons fait avec YouTube et d'autres partenaires", a déclaré John Nitti, directeur des médias de Verizon.

L'entreprise dépense environ 1 milliard de dollars chaque année en publicité.

L'un des plus grands annonceurs au monde, Unilever a annoncé la semaine dernière qu'il retirerait ses publicités de Facebook pour soutenir la campagne #StopHateForProfit.

"Continuer à faire de la publicité sur ces plateformes pour le moment n'ajouterait pas de valeur aux personnes et à la société", a déclaré la société. "Nous surveillerons en permanence et réviserons notre position actuelle si nécessaire."

Ben et Jerry's

"À compter du 1er juillet, nous suspendrons toutes les publicités payantes sur Facebook et Instagram aux États-Unis dans le cadre de la campagne #StopHateForProfit", a déclaré la société à NBC. "Nous appelons Facebook, Inc. à prendre les mesures claires et sans équivoque demandées par la campagne pour empêcher que sa plate-forme ne soit utilisée pour propager et amplifier le racisme et la haine."

Le géant des boissons a déclaré qu'il cesserait de diffuser des publicités sur les plateformes de médias sociaux au cours des 30 prochains jours, car il réévalue où il dépense son budget publicitaire.

"Il n'y a pas de place pour le racisme dans le monde, et il n'y a pas de place pour le racisme sur les réseaux sociaux", a déclaré le PDG et président de la société James Quincey à Adweek.

Les autres marques participant à la campagne massive incluent Patagonia, The North Face et Best Buy. Alors que la campagne existe pour le mois de juillet, certaines entreprises – dont Conagra et Clorox – prévoient de suspendre leur publicité sur Facebook pour le reste de l'année.


Voir la vidéo: La collation - Humus (Février 2023).